materiel logiciel transcription

Voici une liste de recommandations sur les meilleurs outils (matériel et logiciel de transcription) à recommander pour transcrire de l’audio en texte

  • Le dictaphone

Un dictaphone numérique permettra la plupart du temps un enregistrement audio d’une qualité supérieure à un enregistrement audio depuis un smartphone.

Ma recommandation : Le Zoom h4n pro, car ses microphones internes sont assez convaincants pour enregistrer une interview ou une petite réunion. Il permet également de se brancher en jack ou en XLR directement sur les sonos des salles lorsqu’elles en sont équipées. Cela permet de récupérer uniquement la source des micros voix de la salle sans les bruits d’ambiance et l’intelligibilité des voix sur la bande audio est alors excellente.

  • Le casque audio

Équipement particulièrement important pour arriver à transcrire de manière optimale et avec une fatigue auditive limitée. Le casque audio devra être le plus précis possible et de type « fermé ». Cela permet d’isoler les bruits environnants et le transcripteur peut alors se concentrer au maximum sur son enregistrement.

Ma recommandation : Le Sennheiser HD380 pro, car il restitue les voix de manière précise et dégagée, est confortable et se fait vite oublier si on le porte durant de longues heures.

  • Logiciel et micro pour la reconnaissance vocale

En cas d’utilisation d’un logiciel de reconnaissance vocale et d’un micro pour la transcription vocale de votre enregistrement.

Ma recommandation : le logiciel Dragon Professional Individual 15 et le micro Sennheiser MD 431 est le couple logiciel/micro avec lequel j’ai pu obtenir les meilleurs résultats en termes de précision.

  • Logiciel de transcription

Un logiciel de transcription permettra de lancer et de stopper l’enregistrement (au clavier ou au pédalier) sans avoir à faire des aller et retour entre un lecteur multimédia et un logiciel de traitement de texte.

Ma recommandation : le logiciel Express Scribe

  • Logiciel de correction

Les logiciels de correction automatique permettent de filtrer les erreurs de grammaire, conjugaison, orthographe et typographie qui se seraient glissées dans le texte.

Ma recommandation : le logiciel Antidote 9

  • Le clavier

L’élément le plus important : le clavier. Ne négligez pas sa qualité !

Ma recommandation : le clavier mécanique Corsair K70 avec switchs Cherry MX Red. Il a une solidité à toute épreuve du fait de son corps métal et de ses switchs mécaniques. Il offre un grand confort du fait de son large repose-poignets et permet une grande précision de frappe. Pour éviter l’apparition de troubles musculo-squelettiques et augmenter le confort et la rapidité de frappe (en ayant les touches les plus fréquemment tapées sur la même ligne), il est aussi conseillé d’apprendre la disposition « bépo » et de l’utiliser en remplacement de la disposition « azerty » des touches du clavier.

  • Les claviers dédiés à la transcription

Il existe également deux types de claviers spéciaux spécialement conçus pour répondre à la problématique de la saisie audio à la vitesse de la parole (jusqu’à 240 mots par minute).

  • Le vélotype permet pour les vélotypistes une saisie à la vitesse de la parole (en écriture syllabique).
  • Le sténotype permet pour les sténotypistes une saisie à la vitesse de la parole (en écriture phonétique).
Matériel et logiciel de transcription

2 réflexions au sujet de « Matériel et logiciel de transcription »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *